Apprendre une langue en vidéo c'est plus facile

          | Le solfège fait peur

 

                            Le solfège, c'est chiant !

.
Oui, le solfège c'est chiant. Enfin, on peut le dire autrement. On dire dire que le solfège est ennuyeux, rébarbatif. On peut aussi dire que le solfège fait peur, le mot lui-même renferme pour chacun d'entre nous des notions différentes mais rarement liées au plaisir, plus à celui d'un apprentissage long, fastidieux, assez éloigné de nos rêves en matière de musique, de qualités musicales. Mais est-on toujours bien objectif ? Et le solfège, d'ailleurs, qu'est-ce que c'est ? Y a-t-il plusieurs manières de l'enseigner ?

Le solfège, qu'est-ce-que c'est ?

Justement parce que le mot fait peur, on préfère parler aujourd'hui, dans les écoles de musique et les conservatoires, de formation musicale. Pourquoi pas.
C'est le même mot, c'est la même notion, ce sont les mêmes cours. Il s'agit de détacher la partie théorique de la musique et de l'enseigner en tant que telle.
On y apprend, pour commencer, la place des notes sur la portée et les rythmes les plus simples, puis en avançant dans les années de formation, on arrive à des notions plus complexes d'accords, de degrés, de clefs, de tonalités, de modulations, les rythmes se complexifient... etc. Ensuite, comme pour n'importe quel cours, le contenu dépend pas mal de celui qui l'enseigne. On peut s'y ennuyer comme on peut y trouver son compte.

Et si je ne veux pas prendre de cours ?

J'ai bien dit que le solfège était la partie théorique de la musique. Nous sommes d'accord. Elle est enseignée à part dans certaines structures, comme je viens de le dire. Est-ce indispensable pour apprendre un instrument de musique ? Ça l'est si vous comptez jouer un jour des partitions.
Ça l'est si vous comptez jouer avec des gens qui savent lire les partitions. Ça l'est si vous ne voulez pas être bloqué rapidement et ne plus progresser. MAIS...!

Qui a dit que la théorie ne pouvait s'enseigner que pendant des cours, séparés, qui plus est, de l'apprentissage de l'instrument ? Ceci est une manière de faire qui correspond parfaitement aux élèves (enfants comme adultes) les plus scolaires mais qui exclut du dispositif un bon nombre de personnalités différentes .
Ainsi, il est parfaitement possible de détailler les secrets de la musique, les secrets de ses codages avec un instrument à la main ou en chantant.

Pour tous ceux qui souhaitent apprendre un instrument seul grâce à une méthode ou grâce à internet, je vous propose d'éviter les phrases comme : « Je veux apprendre tel instrument, mais je ne veux pas faire de solfège ». Ça n'a de sens que si vous voyez la théorie comme un cours séparé. Je vous propose de la voir comme faisant partie intégrante de l'apprentissage de l'instrument.
C'est un peu comme si vous disiez : « Je veux apprendre le japonais, mais pas les hiragana et les katakana (l'écriture syllabique japonaise) » (ou le russe ou le chinois ou le tibétain, peu importe).
En travaillant l'instrument et la théorie en parallèle, c'est à dire, dans un premier temps, la lecture de partitions, vous allez entrer dans un monde passionnant et la théorie vous fera progresser dans votre instrument, qui vous fera aussi progresser dans la théorie.
PS: Vouloir jouer d'un instrument sans apprendre le solfège, c'est comme de lire le journal sans savoir lire. J'ai adoré le solfège, pour moi c'est un jeu de jongler avec les notes, de les passer d'une clé à une autre, bref de s'amuser comme avec les mots. C'est juste intéressant !!!

Tous droits réservés