Apprendre une langue en vidéo c'est plus facile

          | Autodidacte cours music

 

               Apprendre le piano en autodidacte

                                    Apprendre seul à jouer du piano

.
Beaucoup de messages dans les forums de musique concernent l'apprentissage du piano seul. La question anime beaucoup de gens qui arrivent à dégager un peu de temps parce qu'ils sont étudiants ou parce que les enfants sont grands ou parce qu'ils sont retraités. Mais le temps ne suffit pas toujours pour prendre des cours, il faut également trouver une structure d'accueil. Comme j'en ai déjà parlé, les conservatoires et écoles de musique ne se trouvent pas partout et ils n'accueillent pas d'élèves au delà d'un certain âge et ne fonctionnent que par années scolaires. Les professeurs particuliers, quant à eux coûtent cher. Il reste alors la possibilité d'apprendre le piano tout seul. L'idée n'est pas mauvaise mais permettez-moi de vous guider dans la bonne direction, si vous avez fait ce choix.

Quelle finalité ?

Avant de se fixer des moyens, il faut d'abord être clair sur ses objectifs. Vous êtes des adultes, vous avez du bon sens, vous savez que vous ne deviendrez pas concertiste en commençant la musique aussi tard et il est peu probable que vous deveniez professeur de l'instrument mais rien ne vous empêche d'être ambitieux et de viser haut. Qu'est-ce que viser haut en l'occurrence ? Devenir un très bon musicien est tout à fait envisageable si vous avez un minimum de potentiel et que vous vous donnez les moyens d'y parvenir. J'entends par potentiel des qualités d'oreille qui vous feront progresser à un bon rythme. Je préfère être toujours tout à fait honnête. Si vous chantez faux, si vous avez déjà essayé un ou plusieurs instruments sans succès, cela ne va pas vraiment dans le bon sens. Ce n'est qu'en fonction des objectifs que vous vous fixez que vous pourrez parler de moyens. Je prends deux exemples extrêmes :
1) Vous êtes une assez bonne chanteuse. Vous voudriez pouvoir utiliser un clavier pour jouer les mélodies que vous souhaitez apprendre, pour gagner du temps. Dans un cas comme celui-ci, les ambitions sont modestes, si votre technique n'est pas parfaite, cela ne vous nuira pas beaucoup. En un an, vous pouvez parvenir à vos fins en travaillant seule, sans même de méthode car vous connaissez déjà les notes, une heure par semaine.
2) Cela fait des années que vous en rêvez. Vous savez que c'est votre truc mais vous n'avez jamais vraiment osé et puis vous étiez toujours très occupé. Vous avez décidé de miser sur le piano et vous souhaitez pouvoir jouer du classique, des chansons, du blues... Dans ce cas-là, on peut noter une réelle motivation. Elle est importante mais attention à ce qu'elle ne se casse pas la figure comme un soufflet. Nous avons tous connu des personnes qui se sont réveillées un matin, persuadées que la moto (c'est un exemple) c'était leur truc puis qui ont cassé leur compte épargne pour y puiser une somme rondelette, qui se sont bien amusé avec leur engin avant de le reléguer au garage... Votre objectif est réalisable mais il vous faudra une réelle discipline de travail. Deux fois par semaine est un minimum. Quelle que soit la méthode choisie, trouvez vous deux plages horaires d'une heure qui ne seront consacrées qu'à ça. Si rapidement vous ne parvenez pas à maintenir ce cap, la motivation chutera inexorablement.

Quel instrument ?

À moins que vous ayez pris la décision ferme et définitive de ne jouer que du classique, il n'est pas forcément utile d'investir dans un piano droit. Ces pianos sont les meilleurs pour le travail du son mais vous connaissez aussi leurs défauts : ils sont chers, lourds, très difficiles à déplacer, presque impossibles à transporter, ils demandent un accordage régulier et quelques réglages au moins tous les deux ans. Je conseille toujours aux gens qui souhaitent travailler seuls d'investir dans un piano numérique à toucher lourd, le toucher se rapprochant de celui du piano. Je ne vous conseille pas de marques, tout dépend surtout de votre budget. Vous trouverez facilement quelque chose de qualité en dessous des 400 euros. Ce sont des prix qui vont être proches de ceux d'un vélo.

Les moyens à disposition

Lorsqu'on souhaite travailler seul le piano, deux possibilités sont offertes : les méthodes livresques et les sites internet. Depuis le temps que je consulte des méthodes par pure curiosité dans les librairies musicales ou les magasins de musique, je peux vous dire qu'elles ont toutes les mêmes défauts. Du bla-bla pendant 15 pages suivi des premières leçons et des premiers morceaux tout à fait faisables, pour arriver très vite à de grosses difficultés. Qu'il y ait un professeur ou non, il y a quelque chose qui tient de l'évidence pédagogique : il ne faut rajouter qu'une seule difficulté à la fois et la travailler isolément. Si la méthode va trop loin, trop vite ou qu'elle vous promet monts et merveilles en moins de temps qu'il ne le faut pour le dire, ce ne sera pas un bon choix. Les sites internet, quant à eux, sont tous différents (J'ai moi-même un site internet pour débuter le piano mais je n'en parlerai pas ici car ce n'est pas le but). Certains ont exactement les mêmes défauts que les méthodes, d'autres sont peut-être extraordinaires mais il est impossible de s'en assurer sans payer car même le premier cours est inaccessible gratuitement. Il faut donc essayer, quitte à payer un mois d'abonnement sans retenir la formule (on en gardera certainement toujours quelque chose). Veillez à vérifier que les cours commencent au niveau débutant, ce n'est pas toujours le cas. Il existe des cours à base de vidéo, avec des professeurs de piano bien plus doué(e)s que moi qui décortiquent des morceaux de niveau moyen et confirmé sur piano demi-queue, cela vous intéressera peut-être plus tard. Le matériel idéal, si n'avez pas de problème avec le wifi, est alors une tablette connectée, posée sur le pupitre du piano. Elle vous permettra de relire les cours, de visionner les vidéos, de lire les partitions...

La place du solfège

Si vous souhaitez travailler seul ET sans partition, je ne sais pas trop quoi vous dire. Vous vous privez d'un moyen de transmission formidable et universel. Peut-être vous reste-t-il de douloureux souvenirs d'enfance ou un imaginaire qui ne correspond pas vraiment à la réalité (comme je l'ai souvent vu). Le solfège nous apprend à lire et à comprendre une partition ; une partition est codée, le solfège nous enseigne à la décoder, rien de plus. Certains cours de piano en ligne intégreront de rapides notions de solfège mais n'iront pas très loin. Je ne saurais que trop vous conseiller de travailler ce point en parallèle du travail du piano. Les deux vont ensemble. Le piano vous fera progresser en solfège, le solfège vous fera progresser en piano.

Un dernier point très important : pour maintenir la flamme et indépendamment des morceaux qui vous seront proposés dans les cours que vous aurez choisis, trouvez-vous des morceaux qui vous correspondent, qui vous passionnent. Trouvez les notes vous-même ou adaptez-les au besoin. Bon cours !

Tous droits réservés